Sociologie des nouveaux rapports de pouvoir et des formes actuelles de domination

 03/04/2010

Appel à communications

 

Université SUN Yatsen, Centre franco-chinois de recherches sur les organisations

à Canton (Guangzhou), les 11 & 12 octobre 2010

Sociologie des nouveaux rapports de pouvoir et des formes actuelles de domination

Le Centre Franco Chinois de Recherche sur les Organisation de l’Université Sun Yat Sen a le plaisir de vous inviter à un colloque à Canton les 11 et 12 octobre 2010. Ce colloque réunira des sociologues économistes et gestionnaires autour de la question des nouveaux rapports de pouvoirs et des formes actuelles de domination dans la société monde. Les communications et les débats se feront en français, mais certaines communications pourront être rédigées en chinois et présentées avec traduction simultanée afin de faciliter la présence de leurs auteurs.

Date limite d’envoi du résumé : 1er mai 2010.

 

Thème : sociologie des nouveaux rapports de pouvoir et des formes actuelles de domination

Notre monde a profondément changé et les théories sociologiques en rendent mal compte. Si la sociologie a un sens, c’est bien dans la description des rapports de pouvoir et de domination. Le vingtième siècle a de ce point de vue tourné autour d’une vision d’une société centrée sur l’industrie : la société industrielle. Les tentatives de qualifier la société actuelle n’ont certes pas manqué, la société a été qualifiée de bureaucratique, postindustrielle, de consommation, complexe, globalisée, capitaliste etc… Aujourd’hui, il semble que les sociologues aient perdu l’envie de qualifier la société – certains se demandent même si elle existe – mais ils ne mettent pas en doute l’utilité de leur science. Nous considérerons que ce qui fait société en tout premier, ce sont les relations asymétriques qui s’établissent entre les individus. Cette asymétrie ne semble pas s’être réduite, mais il n’existe plus de théorie globale pour en rendre compte, sinon une théorie économiste libérale qui considère qu’elle se trouve au coeur de la performance économique. Si nous ne voyons pas la nécessité de réinventer une théorie téléologique de la société, à tout le moins il importe pour nous de décrire ces rapports asymétriques dans la modernité d’aujourd’hui. Quelles formes prennent les relations de pouvoir dans la production, la reproduction et la culture ? Quelles descriptions en donnons-nous aux citoyens de manière à leur faciliter l’appréhension du monde dans lequel ils vivent ? Est-ce que les travaux sur la famille, le travail, la science, les loisirs, la consommation, l’urbain, etc… désignent des tendances qui se recoupent entre elles, ou doit-on se résigner à ne plus tenter de représentation de la société dans son ensemble : telle est la question autour de laquelle tournera ce colloque. Sans prétendre apporter de réponse définitive, en confrontant des travaux sociologiques abordant des domaines divers, il cherchera, à travers le fil conducteur des relations de pouvoir et rapports de domination, des ébauches de représentations communes de la modernité.


Ce colloque rassemblera des sociologues, des économistes, des gestionnaires et des historiens, qui croient en l’utilité de l’usage du français comme langue de travail en sociologie. Il admettra quelques présentations en chinois (avec traduction) ou en anglais (sans traduction) pour faciliter l’insertion des collègues chinois dans le débat.

 

Appel à communications

Les personnes désirant soumettre une communication, doivent envoyer un abstract de 1 000 signes maximum (espaces compris) avant le 1er mai 2010 simultanément à

zsutanlh@msn.com , wangjinxt@hotmail.com et ruffier@univ-lyon3.fr

Les abstracts acceptés donneront lieu à une communication, laquelle devra arriver avant le 20 août 2010 et ne pas excéder 20.000 signes.

Un exemplaire de la Revue de Sociologie est prévu pour publication de communications retenues par le comité de lecture début 2011;

 

Pour plus d’informations, cliquer ici

Archives

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

Back to top