Birmanie, pays des prétoriens

 12/15/2010

 7pm-9pm
 Salle Segalen, 25/F, Admiralty Centre, Tower 2, 18 Harcourt Road, Hong Kong

Par Renaud Egreteau, chercheur au Hong Kong Institute for the Humanities and Social Sciences de l’Université de Hong Kong

Réservation & Contact: Adeline Chiu
cefc@cefc.com.hk / tél: 28766910

Résumé 

Née par les armes voilà soixante ans, la Birmanie est aujourd’hui le plus ancien régime militaire du monde. Résultat : des forces armées omniprésentes asphyxient la vie politique, laissent trente millions de Birmans avec moins d’un euro par jour pour vivre et une dizaine d’ethnies en guerre civile plus ou moins continue. Grenier à riz de l’Asie et l’un des pays les plus alphabétisés du monde en 1948, la Birmanie marche au pas de l’oie vers le non-développement. Et les vicissitudes infligées à Aung San Suu Kyi, prix Nobel iconifiée qui incarne la seule opposition démocratique, laissent augurer un long purgatoire.

Sauf que la réalité, mesurée sur le terrain et étayée par les sources inédites rassemblées par Renaud Egreteau, se révèle beaucoup plus compliquée. La Birmanie ploie sous le poids d’un « passé qui ne passe pas » : l’influence japonaise des années 1930 et la colonisation britannique ; elle est hantée par la menace des deux Géants qui la bordent – la Chine et l’Inde – et par « l’invasion » redoutée des ONG, des Occidentaux et du capitalisme libéral. Sans complaisance ni concession, Renaud Egreteau déconstruit le paradoxe d’un pays qui tient ensemble sous la poigne des prétoriens : et si la démocratie et le développement comptaient moins que l’entre-soi ?

Intervenant:

Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Bordeaux et de l’Institut des Langues et Civilisations Orientales de Paris (INALCO, Hindi), Renaud Egreteau est docteur en science politique de l’IEP de Paris (2006), sa thèse ayant décrypté la rivalité sino-indienne en Birmanie depuis 1988. Après une affiliation auprès de l’Institut de Recherche sur l’Asie du Sud-Est Contemporaine (IRASEC) de Bangkok, il est devenu chercheur au Hong Kong Institute for the Humanities and Social Sciences de l’Université de Hong Kong (HKU) en 2009. Il y poursuit depuis ses travaux académiques sur les questions relatives à la montée en puissance de l’Inde et de la Chine, l’évolution identitaires des minorités diasporiques indiennes et birmanes en Asie, ainsi que sur la géopolitique et l’agenda transitionnel de la Birmanie.

GRATUIT ET OUVERT A TOUS !

aPrésentation en français -Questions en français ou anglais
Pierre-Henry DeBruyn, Rédacteur en chef de Perspectives chinoises, présidera le séminaire
Le séminaire sera suivi d’un verre de l’amitié
Merci de confirmer par avance votre présence

Archives

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

Back to top