Appel à contributions: Les Sociétés entrepreneuriales et les mondes anglophones : cultures, contextes, perspectives

 04/26/2010

COLLOQUE INTERNATIONAL

ORGANISE PAR LE CERVEPAS/CREW (EA 4399)

SORBONNE NOUVELLE UNIVERSITE PARIS III – UFR DU MONDE ANGLOPHONE

16, 17, 18 septembre 2010

APPEL A COMMUNICATIONS
Les Sociétés entrepreneuriales et les mondes anglophones :

cultures, contextes, perspectives

Le champ et la portée de l’entrepreneuriat ne cessent de s’élargir. Le processus entrepreneurial entendu comme fonction d’innovation, perception et exploitation d’opportunités, prise de risques, création de valeur, émergence et développement d’entreprises et de projets s’étend à tous les domaines de la vie économique et sociale. Il brouille ainsi les frontières traditionnelles entre secteurs privés et publics. Un nouvel esprit du capitalisme plus entrepreneurial se développe dans les mondes anglophones et d’autres sphères culturelles en réponse à la globalisation économique et à la fragmentation sociale qui en découle. Cette dynamique accompagne le processus de mutation de l’environnement économique, politique et culturel. Elle ne se fonde pas exclusivement sur le principe Schumpétérien de la « destruction créatrice ». Elle a conduit un auteur comme David Audretsch à mettre en avant le concept de « société entrepreneuriale ». Il pourrait structurer la manière du « vivre ensemble » en société autour de valeurs communes et participer à la construction de formes originales de lien social fortement encastrées dans des aires culturelles, des économies politiques et des contextes variés.

La crise récente que traversent les grandes organisations plus managériales et les économies mondiales redonne, paradoxalement, un nouveau lustre et un rôle plus central à la « figure héroïque » de l’entrepreneur individuel et à ses oeuvres. Elle souligne aussi l’importance de la dynamique sociétale qu’impulsent les familles, les diasporas, les réseaux entreprenants, les régions et tous les entrepreneurs sociaux. La montée de l’entrepreneuriat en tant que phénomène économique, social et sociétal reflète ainsi de profonds changements d’attitudes et d’actions au sein des systèmes économiques et sociaux qui donnent cohésion et force aux sociétés entrepreneuriales de la postmodernité libérale ou du postcommunisme.

Ce colloque, dont la langue de communication sera l’anglais, se propose d’interroger dans une perspective transdisciplinaire et transnationale le rôle et la fonction socio-économiques que joue l’entrepreneuriat. Allons-nous vers des sociétés entrepreneuriales ancrées dans des aires culturelles spécifiques et structurées autour de pratiques de lien social communes ? Assistons-nous à l’émergence d’un nouveau paradigme qui donnerait naissance à des sociétés entrepreneuriales interconnectées ? Pareil modèle socio-économique est-il recevable, sinon tenable ?

Ce colloque international, qui se tiendra les 16, 17 et 18 septembre 2010 à l’Institut du Monde Anglophone de l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III, permettra aux spécialistes des aires culturelles anglophones et des champs de l’entrepreneuriat de confronter leurs points de vue sur le rôle de ce processus socio-économique complexe et d’analyser la montée d’une société entrepreneuriale mondiale qui met en contact et en dialogue des pratiques variées et ancrées dans des cultures et contextes divers.

Les propositions de communications (300-500 mots) devront parvenir avant le 4 mai 2010 (accompagnées d’un court CV) à : Jacques-Henri.Coste@univ-paris3.fr

Pour de plus amples informations sur le colloque, télécharger l’annonce au format pdf ou rendez vous sur : http://cervepas.univ-paris3.fr

Les contributions retenues feront l’objet d’une publication d’un ouvrage de référence aux Presses de la Sorbonne Nouvelle et de numéros spéciaux dans les revues dédiées à l’entrepreneuriat.

Archives

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

Retour en haut de la page