Perspectives chinoises 85

Perspectives chinoises 85

Taiwan

Le débat politique entre partis depuis les années 1990. Malgré l’alternance politique de 2000, les principaux thèmes électoraux des années 1990 restent à l’ordre du jour Page 5

Dafydd Fell

Cet article analyse la compétition entre partis politiques avant et après l’alternance de 2000. Malgré la rupture que marquent les victoires du Parti démocrate progressiste (PDP) aux élections présidentielles de 2000 et de 2004, on observe une grande continuité dans la vie politique à Taiwan, les deux partis dominants étant les mêmes aujourd’hui qu’à la fin des années 1980. Revenant sur le contenu des débats politiques, cet article montre qu’il y a eu plus de continuité que de changement durant les quatre dernières années.

Cet article est disponible sur le portail Persée

Décapiter l’hydre : le combat contre la corruption politique et le crime organisé Page 17

Christian Göbel

Cet article analyse les politiques mises en œuvre par les administrations du Kuomintang (KMT), puis du Parti démocrate progressiste (PDP) pour combattre la corruption, le crime organisé et l’achat de votes, sous deux perspectives différentes. La première, politique, examine la formulation, l’application et l’impact des mesures les plus significatives. La deuxième est une perspective institutionnelle, qui explique comment des contraintes ont conduit à des résultats qui souvent ne correspondaient pas aux intentions originelles.

Lire cet article

Les relations entre Taipei et Pékin depuis 2000 : le même contenu, nouvel emballage Page 29

Mikael Mattlin

De manière surprenante, au cours du premier mandat de Chen Shui-bian (2000-2004), les stratégies du gouvernement dans ses relations avec la Chine continentale ont dans l’ensemble peu divergé de la ligne adoptée par le Kuomintang (KMT) au cours de ses dernières années au pouvoir. Cet article analyse les raisons d’une telle continuité.

Cet article est disponible sur le portail Persée

De la taiwanisation à la dé-sinisation. La politique culturelle depuis les années 1990 Page 38

Chang Bi-yu

Quel fut le moteur des transformations survenues dans l’identité taiwanaise au cours des années 1990 ? Comment s’est construit une taiwanité ? Par quels moyens l’Etat élabore-t-il la culture taiwanaise et produit-il du sens ? Cet article analyse de quelle manière les partis politiques au pouvoir ont contribué à la construction de la culture et de l’identité taiwanaise depuis la levée de la loi martiale et propose d’évaluer les différences et continuités entre leurs politiques culturelles. Il apparaît que le KMT privilégie l’indigénisation de Taiwan, tandis que le PDP encourage sa dé-sinisation.

Cet article est disponible sur le portail Persée

La réforme du secteur des médias. D’importants progrès ont ét’accompluis sous l’administration de Chen Shui-bian Page 50

Gary D. Rawnsley & Ming-yeh T. Rawnsley

La situation des médias constitue un indicateur précieux de la démocratisation. Elle fournit de nombreuses informations sur les niveaux de liberté, de tolérance, de justice sociale et de pluralisme dans un système politique. Cet article passe en revue les changements intervenus dans les médias taiwanais depuis l’abrogation de la loi martiale en 1987, et donne un aperçu de la situation au début du second mandat de Chen Shui-bian. Il est difficile de nier les progrès accomplis et que la situation à Taiwan se rapproche toujours davantage de celle des pays à un stade similaire de consolidation démocratique.

Cet article est disponible sur le portail Persée

Vers une société multilingue ? Malgré la promotion récente des langues régionales, le mandarin garde une position privilégiée. Page 60

Henning Klöter

La renaissance, depuis une vingtaine d’années, de la langue de Taiwan (taiyu) représente un revirement significatif si l’on considère les mesures restrictives prises contre les langues régionales par le passé. Cet article compare le traitement accordé au taiyu par les organismes officiels à l’époque du Kuomintang (KMT) et sous le Parti démocrate progressiste (PDP). Nous mettrons l’accent sur les débats concernant la création d’une forme écrite de taiyu. Nous nous pencherons également sur les activités des groupes non gouvernementaux de revitalisation des langues, et sur la coopération entre les responsables officiels et non officiels.

Cet article est disponible sur le portail Persée

Lecture critique

Jean-Philippe Béja, A la recherche d’une ombre chinoise. Le mouvement pour la démocratie en Chine (1919-2004) Page 70

Lucien Bianco

Antoine Kernen, La Chine vers l’économie de marché. Les provatisations à Shenyang Page 71

Gilles Guiheux

Barbara Krug (éd.), China’s Rational Entrepreneurs. The Development of the new private business sector Page 73

Gilles Guiheux

Isabelle Attané (éd.), La Chine au seuil du XXIe siècle. Questions de population, questions de société Page 75

Thierry Sanjuan

Archives

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

Retour en haut de la page