Perspectives chinoises 96

Perspectives chinoises 96

Chine - Relations extérieures

La Chine et l’Asie Centrale Page 2

Valérie Niquet

En dépit de la fin de la guerre froide et de l’éclatement de l’URSS, l’Asie centrale constitue toujours un élément essentiel de la stratégie de sécurité de la République populaire de Chine. Cette stratégie établit un continuum entre sécurité intérieure et sécurité extérieure et a connu un processus d’évolution depuis la mise en place d’une stratégie d’influence au lendemain de l’indépendance des nouvelles républiques jusqu’à l’adaptation pragmatique à l’évolution du contexte international après les attentats du 11 septembre. L’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) apparaît comme l’instrument de cette stratégie flexible d’adaptation dont la dimension économique et énergétique est aujourd’hui devenue essentielle.

Lire cet article

Chine - Économie

Une question à mille milliards de dollars : le régime de change chinois est-il caduc ? Page 12

Anne-Laure Delatte

La récente augmentation des réserves de change de la Chine, dont le montant s’élevait à 1000 milliards de dollars en octobre 2006, appelle à reconsidérer l’analyse de son impact potentiel sur l’économie nationale. Depuis 2003, les spéculations sur une appréciation future du Yuan ont accru l’offre de monnaie en Chine. L’établissement de certains mécanismes de contrôle sur les flux de capitaux a réduit les capitaux à court terme en 2005 et 2006, mais cela a été compensé par la récente accélération des excédents commerciaux. Au total, une liquidité excessive pourrait être responsable de distorsions analysées par cet article.

Cet article est disponible sur le portail Persée

Chine - Art, culture, littérature

La préservation du patrimoine culturel en République populaire de Chine : pour quelle mémoire ? Le cas de Tongli, bourg protégé de la province du Jiangsu. Page 24

Maylis Bellocq

Dans un pays où la mémoire demeure fortement contrôlée, le patrimoine culturel joue un rôle particulier. À partir d’une enquête de terrain réalisée dans un bourg protégé du Jiangsu, il a été possible de dégager différentes formes de mémoire véhiculées par le patrimoine bâti. La mémoire dominante demeure celle proposée par le discours officiel, mais les modalités de sa réappropriation par les habitants varie selon les générations.

Cet article est disponible sur le portail Persée

Chine - Société

Nouvelles mobilités et pratiques sociales : les Starbucks à Pékin Page 35

Gilles PuelJin XiaotingBlandine Pons

La multinationale Starbucks s’est montrée pionnière
aux États-Unis, avec le déploiement de l’accès Wi-Fi. Autoproclamée entreprise éthique, elle offre un espace non-fumeur, des boissons non alcoolisées et un accès Internet payant et sécurisé, dans les lieux « branchés » des grandes métropoles.
Après avoir resitué le modèle économique de l’entreprise dans le contexte global des nouvelles formes de mobilité et de leurs enjeux marchands, les auteurs présentent les premiers résultats d’une enquête (avril 2006) sur les usagers des Starbucks à Pékin. Les pratiques sociales observées révèlent des besoins d’accès à des services à distance et un fort désir d’interaction sociale de proximité. Ces nouveaux territoires de la mobilité, espaces mi-publics mi-privés, tiendraient autant des SOHO(1) que des lieux de rencontre.

Cet article est disponible sur le portail Persée

Chine - Diaspora

La nouvelle immigration chinoise à Tananarive Page 46

Catherine Fournet-Guérin

Depuis les années 1990, plusieurs milliers de migrants originaires de République Populaire de Chine se sont installés à Madagascar, en particulier dans la capitale Tananarive. Ils y ont acquis une très forte visibilité par leurs activités essentiellement commerçantes, concentrées dans un quartier du centre-ville. L’article s’intéresse tout d’abord aux manifestations de cette présence récente, puis à la perception qu’ont les « nouveaux Chinois » du pays et de leur ville d’accueil, et enfin à la perception réciproque qu’en a la société malgache, souvent assez négative. Toutefois, l’apport que représentent les commerces chinois en termes d’amélioration du pouvoir d’achat des citadins est souvent apprécié. La présence des « nouveaux Chinois » pose enfin la question de leurs rapports délicats avec le groupe des « anciens Chinois », installés depuis plusieurs générations.

Cet article est disponible sur le portail Persée

Lecture critique

Alain Roux, Wang Xiaoling, Qu Qiubai (1899-1935), « Des mots de trop » (duoyu de hua). L’autobiographie d’un intellectuel engagé chinois Page 58

Marie-Claire Bergère

Susan Hunter, AIDS in Asia. A Continent in Peril Page 59

Vincent Rollet

Noël Dutrait (s.d.), L’écriture romanesque et théâtrale de Gao Xingjian Page 62

Isabelle Rabut

Isabelle Attané, Jacques Véron (éd.), Gender Discriminations Among Young Children in Asia Page 63

Marina Thorborg

Mei Zhang, China’s poor regions : Rural-urban migration, poverty, economic reform and urbanization Page 65

Marc Gurgand

Wu Hung, Remaking Beijing. Tiananmen Square and the Creation of a Political Space Page 67

Emmanuel Lincot

Archives

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

Retour en haut de la page