Perspectives chinoises 2008/3

Dossier

La Chine et ses frontières continentales

Acheter ce numéro
Perspectives chinoises 2008/3

Chine - Frontières

« Le deuil du Tibet »: la conception de l’Etat moderne dans l’Asie intérieure de la fin des Qing Page 4

C. Patterson Giersch

Cet article explore sous trois angles le processus de construction de l’État à la fin des Qing (1877-1911) en Asie intérieure (Xinjiang, Mongolie et Tibet). Il démontre que les efforts pour remplacer les institutions hybrides impériales par une administration de style chinois ont été des processus contingents et imprévisibles. Il compare les relations entre les élites et l’État, en Asie intérieure et en Chine, afin de déterminer les différents impacts sur les élites mongoles, tibétaines et han. Enfin, il étudie les médias de la période des réformes (1898-1911) pour révéler la nouvelle conception par les élites han des territoires d’Asie intérieure et de leurs peuples, ainsi que les conséquences durables de ces changements.

Télécharger ce PDF

La circulation migratoire des Chinois dans l’Extrême-Orient russe: analyse historique et sociodémographie Page 22

Olga Alexeeva

La région de l’Extrême-Orient russe est limitrophe avec la Chine et les flux de migration en provenance de la RPC peuvent être perçus comme un phénomène naturel. La circulation migratoire chinoise a débuté dans les années 1860, quand cette région est devenue partie intégrante de la Russie impériale. Interrompue à l’époque soviétique, la migration a repris après l’éclatement de l’URSS en 1991. La région de l’Extrême-Orient russe permet d’étudier le fonctionnement de la dynamique migratoire dès son commencement, ainsi que de suivre toutes les étapes de la construction de la communauté et de ses réseaux économiques et migratoires. Le présent article donne un aperçu historique et sociodémographique de la migration chinoise dans l’Extrême-Orient russe et analyse les diverses formes migratoires observées dans le passé et à l’heure actuelle.

Télécharger ce PDF

La présence économique chinoise au Kazakhstan. Volontarisme chinois et appréhensions centre-asiatiques Page 36

Sébastien Peyrouse

Le Kazakhstan est devenu en quelques années le second partenaire de la Chine dans l’espace postsoviétique après la Russie. Les relations économiques entre Astana et Pékin sont marquées par un fort déséquilibre de puissance qui inquiète certains cercles dirigeants kazakhstanais, bien que la formidable opportunité de développement offerte par le voisinage chinois suscite également l’espoir de sortir le pays de la crise qui a suivi la disparition de l’Union soviétique.

Télécharger ce PDF

Vers l’émergence d’une relation pragmatique entre l’Inde et la Chine Page 53

Jean-François Huchet

Cet article analyse la portée du réchauffement diplomatique entre la Chine et l’Inde intervenu depuis le début des années 1990. Malgré l’existence de multiples opportunités de coopération, et sans vouloir réduire l’importance des avancées considérables qui ont été effectuées ces dernières années par les deux gouvernements pour normaliser leurs relations, cet article montre que les rapports entre les deux géants asiatiques demeurent encore entravés par toute une série de rivalités géostratégiques et économiques. Malgré un développement rapide des échanges commerciaux et de quelques coopérations ponctuelles sur le plan économique, la normalisation des relations entre New Delhi et Pékin n’est donc pas pour l’instant synonyme de l’émergence d’un véritable partenariat stratégique.

Télécharger ce PDF

La Chine et la région du Mékong Page 74

Tim Summers

Cet article examine comment la région du grand Mékong, qui englobe plusieurs pays, se construit et s’autonomise par le biais de coopérations interétatiques et régionales. Il s’intéresse plus particulièrement à la manière dont la Chine s’insère dans la construction de cette région du Mékong et fait apparaître des différences notables entre le gouvernement central à Pékin et les gouvernements provinciaux, notamment du Yunnan, dans la manière de concevoir et de s’intégrer dans cette nouvelle construction régionale. Est également examiné comment la Chine privilégie la coopération économique comme axe de construction pour la région du grand Mékong. Enfin, les limites que pose la Chine dans sa participation à la construction de cette région sont analysées.

Télécharger ce PDF

Le rôle de la Chine dans l’évolution des organisations régionales d’Asie du Sud-Est Page 85

Claudia Astarita

Géographiquement et stratégiquement, l’Asie du Sud-Est représente une extension naturelle des intérêts de la Chine. Nous étudierons ici le rôle de la Chine dans quatre organisations régionales, l’ASEAN, l’ARF, l’ASEAN Plus Trois et l’EAS, et nous examinerons également ses interactions avec les États-Unis, le Japon et l’Inde. L’objectif de cet article est de déterminer si la Chine occupe et maintient ou non une position dominante au sein de ces différents forums.

Télécharger ce PDF

Articles

Anshen liming ou la dimension religieuse du confucianisme Page 96

Joël ThoravalSébastien Billioud

Le retour en Chine continentale de la référence au confucianisme prend notamment, dans les années 2000, une dimension « religieuse ». On évoque, sous cette appellation, des quêtes multiformes à travers lesquelles la recherche d’un « apaisement intérieur » fait aussi écho au souci d’un destin individuel ou collectif (anshen liming). Afin de mieux comprendre ces phénomènes, on considère dans cet article d’abord une histoire singulière, témoignant de ce que peut être aujourd’hui une expérience vécue se réclamant d’une religiosité confucéenne. Pour pouvoir mieux cerner le sens ainsi donné à la notion de « religion », on situe ensuite cette expérience dans le contexte désormais mouvant de catégorisations (religion, philosophie, science) longtemps acceptées comme allant de soi, mais aujourd’hui remises en question non seulement chez les élites mais dans certains segments de la société. Enfin, pour donner une idée des projets explicites et raisonnés visant à accorder à un confucianisme religieux une reconnaissance officielle et institutionnelle, on analyse trois tentatives faites en ce sens, au nom d’une « religion particulière », d’une « religion civile » ou d’une « religion d’État ».

Télécharger ce PDF

Eduquer par la musique. De l' »Initiation des enfants à la musique classique » à la « culture de soi » confucéenne des étudiants Page 118

Ji Zhe

La politique et l’éducation sont indissociables dans les tentatives de promouvoir le confucianisme en Chine contemporaine. L’union alors célébrée du sacré, du pouvoir et du savoir s’inscrit en tension avec une modernité d’abord caractérisée par la différenciation des institutions et des valeurs. Partant de ce constat, l’article étudie le cas particulier d’une société engagée depuis 2000 dans l’initiation des enfants à la musique classique et dans la promotion de la « culture de soi » chez les étudiants. On découvre alors comment cette entreprise remplace l’axe éthico-politique de l’éducation traditionnelle par une orientation éthico-esthétique remettant à l’honneur un confucianisme repensé comme art apolitique.

Télécharger ce PDF

« Sortir du vingtième siècle »: dialogue entre Gao Xingjian et Liu Zaifu Page 130

Gao Xingjian, lauréat du prix Nobel de littérature en 2000, s’est rendu à Hong Kong à l’invitation du CEFC et de l’Université chinoise de Hong Kong (CUHK) en mai 2008. Il a participé à une série de manifestations : un colloque international organisé par le CEFC et CUHK en collaboration avec l’équipe « Littérature chinoise et traduction » de l’Université de Provence, l’inauguration d’une exposition de ses peintures à l’encre de Chine, la création de sa pièce Le Classique des monts et des mers, le lancement de son nouveau recueil d’essais Au sujet de la création (Lun Chuangzao, Taipei, Lianjing, 2008). À cette occasion, un débat a été organisé par le Mingpao Monthly entre Gao Xingjian et Liu Zaifu, intellectuel chinois qui réside aux États-Unis depuis 1989, auteur de l’essai très débattu Adieu à la révolution (avec Li Zehou, 1995), et d’une préface au nouveau recueil de Gao. Le débat a été animé par le professeur Park Jae-woo (Université Hankuk de langues étrangères, Séoul). (SV)

Télécharger ce PDF

Actualités

L’évolution des relations entre le sport et l’Etat en Chine Page 136

Edmund W. Cheng

Les nouvelles de Chine Page 146

Camille Bondois

Lectures critiques

Les concepts de Zhao Ziyang au sujet de la démocratie chinoise Page 150

Andrew Nathan

Les intellectuels chinois et le problème du Xinjiang Page 159

Sebastian Veg

Comptes-rendus de lecture

John Makeham, Lost Soul, Confucianism in Contemporary Chinese Academic Discourse, Cambridge, Harvard University Press, 2008, 397 p. Page 168

Sébastien Billioud

Eugenia Lean, Public Passions. The Trial of Shi Jianqiao and the Rise of Popular Sympathy in Republican China, Berkeley University of California Press, 2007, 290 p. Page 170

Jérôme Bourgon

Isabelle Thireau et Hua Linshan (éd.), D’une illégitimité à l’autre dans la Chine rurale contemporaine Paris, Éditions de l’EHESS, 2007, 236 p. (Études rurales n° 179). Page 171

Lucien Bianco

Tyrene White, China’s Longest Campaign: Birth Planning in the People’s Republic, Ithaca, New York et Londres, Cornell University Press, 297 p. Page 173

Karine-Hinano Guérin

Gordon Matthews, Eric Kit-wai Ma et Tai-lok Lui, Hong Kong, China: Learning to Belong to the Nation, Londres, New York : Routledge 2008, xiv + 197 p. Page 175

Sonny Lo

Gilbert Etienne, Chine-Inde. La grande compétition, Paris, Dunod, 2007. Page 176

Claudia Astarita

Tubten Khétsun, Memories of Life in Lhasa Under Chinese Rule, (traduit du tibétain et présenté par Matthew Akester), New York, Columbia University Press, 2008, 344 p. Page 177

Françoise Robin

Archives

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

Retour en haut de la page