Perspectives chinoises 2009/4

Dossier

Reconfigurations religieuses en République populaire de Chine

Acheter ce numéro
Perspectives  chinoises 2009/4

Dossier

Éditorial Page 2

Sébastien BillioudDavid Palmer

Réveil religieux et sortie de la religion en Chine contemporaine Page 4

Benoît Vermander

Cet article étudie à la fois le renouveau d’organisations et de pratiques religieuses en Chine et ce que l’on pourrait appeler une « sortie de la religion » caractérisée par la perte de tout socle religieux soudant le lien social et par une instrumentalisation des pratiques et des discours religieux. Il défend l’idée suivant laquelle la prise en compte de ce double phénomène de « renouveau » et de « sortie » facilite non seulement notre compréhension de la sphère religieuse et de ses évolutions, mais aussi celle de la configuration sociopolitique dans laquelle le pays est engagé.

Télécharger ce PDF

Les danwei religieuses : L’institutionnalisation de la religion en Chine populaire Page 19

David Palmer

Cet article est une étude de l’évolution de l’institutionnalisation de la religion en République populaire de Chine de 1979 à 2009, et de ses effets sur la structuration du champ religieux chinois. Un discours normatif sur la religion est constitué par un réseau de dirigeants du Parti, de cadres, d’universitaires et de chefs religieux. Les institutions religieuses officielles sont devenues des hybrides de culture religieuse avec l’habitus institutionnel des unités de travail ( danwei) dans l’économie socialiste de marché. En même temps, une grande diversité de pratiques religieuses ont trouvé une légitimité sous le couvert de catégories laïques telles que la santé, la science, la culture, le tourisme, ou le patrimoine. Les autorités des affaires religieuses commencent à reconnaître l’existence de cette sphère religieuse en expansion, et d’accorder une légitimité discursive aux catégories jadis stigmatisées ou ignorées de la religion populaire et des nouvelles religions. Mais elles hésitent toujours à proposer un changement explicite de politique.

Télécharger ce PDF

Temples et taoïstes en Chine urbaine depuis 1980 Page 34

Fang LingVincent Goossaert

Depuis 1980, le renouveau des temples taoïstes en milieu urbain, avec ou sans clergé en résidence, s’effectue dans deux directions divergentes. D’une part, les temples « officiels » gérés par l’Association taoïste se donnent comme vitrine d’un taoïsme moderne et proposent des services religieux aux individus ; de l’autre, des temples communautaires refondent une vie religieuse des quartiers, souvent en périphérie des villes. L’article explore les rapports complexes entre ces divers types de temples, les groupes dévots qui les visitent, et le clergé taoïste.

Télécharger ce PDF

Femmes en milieu rural, vieillesse et activités dans les temples Page 44

Kang Xiaofei

Cet article explore les liens entre religion, genre et vieillesse dans la Chine contemporaine à travers l’étude d’un groupe de femmes âgées han en milieu rural et de leur temple communautaire dans le nord-ouest du Sichuan. Dépourvues de ressources monacales ou d’une autorité charismatique, ces femmes âgées ont transformé ce temple en un espace rituel sexué qui leur procure, ainsi qu’à leurs familles, sociabilité, confort spirituel et capital moral. Ni victimes de superstitions féodales, ni obstacles à la modernisation, elles représentent une force de transformation dynamique dans la Chine rurale contemporaine.

Télécharger ce PDF

Améliorer le niveau des croyants Page 56

Nanlai Cao

Cet article aborde la question de l’évolution du protestantisme dans la Chine urbaine contemporaine à travers l’étude du discours chrétien sur le suzhi (“niveau” ou “qualité” des croyants), notion qui recouvre à la fois des dimensions culturelle, sociale, éducative et morale. Il s’agira de montrer, en mettant en regard la notion de suzhiet la formation de l’identité et du sujet dans la communauté protestante chinoise, que la dévotion des protestants aujourd’hui ne s’explique pas d’abord par la recherche de spiritualité dans un système politique caractérisé par le pouvoir de l’État. Elle est aussi et surtout motivée par un désir et des pratiques liés à la construction de soi chez des individus imprégnés de valeurs néolibérales et évoluant dans un contexte de développement rapide de l’économie de marché. On montrera également que le protestantisme chinois a connu une augmentation de ses effectifs, mais qu’il s’est aussi transformé, ce qui contredit les représentations unidimensionnelles de la religiosité chrétienne à l’ère postmaoïste.

Télécharger ce PDF

Expérimentation sociale et « confucianisme populaire » Page 71

Guillaume DutournierJi Zhe

La multiplicité des initiatives se réclamant aujourd’hui en Chine du « confucianisme » exige une attention particulière à la diversité des dispositifs concrets de leur mise en oeuvre. Dans cette étude de cas, on analyse la formation et le fonctionnement d’un établissement d’un genre inédit : initié depuis trois ans dans un bourg de l’Anhui par un bouddhiste taïwanais, et pourtant fortement imprégné de traditionalisme confucianiste, ce « Centre d’éducation culturelle » invente, entre contrôle politique et prosélytisme moral, une nouvelle forme de gouvernementalité qui pourrait faire école.

Télécharger ce PDF

Lijiao : le retour en Chine continentale de cérémonies en l’honneur de Confucius Page 87

Joël ThoravalSébastien Billioud

Cet article entend soulever la question des relations entre les dimensions religieuse et politique du « renouveau confucéen » en Chine contemporaine. Il centre son examen sur le rituel et, plus précisément, sur les cérémonies en l’honneur de Confucius qui ont lieu chaque année à la fin du mois de septembre dans la ville de Qufu (province du Shandong). Après une mise en perspective de la longue histoire de ce culte, il présente une description très factuelle des manifestations du « Festival Confucius » de septembre 2007 afin d’en restituer les multiples dimensions. C’est à partir de ce tableau que peuvent être analysés les multiples usages faits aujourd’hui de la figure du Sage. Plus largement, la question qui se trouve ici posée est celle de la possibilité d’un nouveau ritualisme postmaoïste, dans un espace où s’opposent et s’accordent à la fois un État soucieux d’une nouvelle légitimité et un ensemble de mouvements plus ou moins autonomes, se réclamant d’un « confucianisme populaire » ( minjian rujia).

Télécharger ce PDF

Kang Xiaoguang et le projet d’une religion confucéenne Page 109

David Ownby

Cet article analyse le parcours académique et intellectuel de Kang Xiaoguang, éminent défenseur du confucianisme et de son instauration comme religion d’État en Chine. Il démontre que le plaidoyer de Kang est ancré dans une vision utilitaire de la religion, et dans un désir pragmatique d’encourager le développement de relations saines entre l’Étatet la société dans la Chine du XXIe siècle.

Télécharger ce PDF

Actualités

Les Nouvelles de Chine Page 122

Candice Tran DaiHubert Kilian

L'accès à cet article est réservé aux abonnés à Perspectives chinoises

Register here

Lectures critiques

Trois tendances récentes dans l’étude de la littérature et de la culture modernes chinoises Page 128

Wang Xiaoping

L'accès à cet article est réservé aux abonnés à Perspectives chinoises

Register here

Comptes-rendus de lecture

Archives

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

Retour en haut de la page