Perspectives chinoises 2010/1

Dossier

Le cinéma indépendant chinois :

Filmer dans « l’espace du peuple »

Acheter ce numéro
Perspectives chinoises 2010/1

Dossier

Editorial Page 1

Judith PerninSebastian Veg

Introduction : Ouvrir des espaces plublics Page 4

Sebastian Veg

Le réalisme face à un dilemme : L’attrait de l’« accent Jia Zhangke » Page 12

Esther M. K. Cheung

En cherchant à construire une mémoire individuelle et collective des transformations sans précédent de la Chine postsocialiste, Jia Zhangke a produit un ensemble de films réalistes à l’attrait personnel et authentique remarquable. Cet article étudie la diversité d’accents, les images de l’authenticité, les ambiances quotidiennes et la nouvelle approche des objets matériels dans ses films, au croisement du local et du global. Situés dans les trois dimensions de la vérité, de l’identité et de la représentation, les oeuvres de Jia démontrent la puissante performativité des différents modes de réalisme apparus dans la Chine en transition de l’économie planifiée vers le marché et la mondialisation.

Télécharger ce PDF

Filmer l’espace, cartographier le réel : Le cinéma documentaire indépendant en Chine et son rapport à l’espace Page 24

Judith Pernin

Cet article tente de rassembler et d’examiner quelques-unes des problématiques soulevées par la notion d’espace dans son rapport au Mouvement des documentaires indépendants chinois. Notre analyse porte sur la façon dont l’espace influence le choix des sujets et le mode de tournage, mais aussi sur sa représentation et la manière dont celle-ci est liée à l’émergence d’une nouvelle esthétique et pratique du documentaire.

Télécharger ce PDF

Filmer le pouvoir et les sans-pouvoir : Crime et châtiment(2007) et Pétition(2009) de Zhao Liang Page 38

Jie Li

Cet article s’intéresse à deux documentaires récents ( Crime et châtiment, 2007 et Pétition, 2009) d’un cinéaste encore peu connu, Zhao Liang. Les observations pertinentes qui s’y développent sur les relations entre l’État et la société dans la Chine contemporaine donnent une visibilité à ceux qui ne sont pas (ou peu) représentés. Ils critiquent la mystification des images véhiculées par les médias, et montrent les multiples et complexes façons dont le pouvoir est lié à la surveillance et à la visibilité. Ainsi le cinéaste, sa caméra, et les spectateurs sont impliqués dans des relations de pouvoir au moment où nous jetons des regards voyeurs, panoptiques, activistes, empathiques ou critiques sur les représentants du pouvoir de l’État et sur les sans-droits.

Télécharger ce PDF

Des images impossibles à contenir : Le nouveau cinéma chinois depuis 1995 Page 52

Jia Zhangke

Jia Zhangke, dont l’activité de réalisateur s’est accompagnée depuis longtemps de réflexions théoriques sous forme de courts articles, en a récemment publié un recueil intitulé Jia Xiang. Jia Zhangke dianying shouji 1996-2008. Pai dianying shi wo jiejin ziyou de fangshi, Pékin, Presses de l’Université de Pékin, 2009 (Pensées de Jia. Notes sur le cinéma 1996-2008. Faire du cinéma est ma manière d’approcher la liberté). Rassemblant un grand nombre de textes importants, cette publication marque un moment rétrospectif dans son travail. Trois essais ont été choisis pour être traduits dans ce numéro : « Des images impossibles à contenir » écrit en 2002, mais qui est aussi le développement de deux essais célèbres publiés en 1998, « L’âge du cinéma amateur est sur le point de revenir » et « Maintenant que nous avons les VCD et les caméras numériques ». L’article retrace la manière dont, pour Jia Zhangke, le cinéma indépendant s’est développé en Chine depuis le début des années 1990. Il est suivi par un texte sur son documentaire In Public, qui traite de manière plus spécifique de l’espace comme source d’inspiration au cinéma. En 2009 également, pour accompagner la sortie de son dernier film 24 City, Jia a publié un recueil d’entretiens sur lesquels le film est basé, et qui s’intitule : Zhongguo gongren fangtan lu. Ershisi cheng ji(Entretiens avec des ouvriers chinois. 24 City), avec pour sous-titre (en anglais dans l’original), « Une mémoire collective de la classe ouvrière chinoise », Jinan, Shandong huabao chubanshe. La préface de ce recueil est aussi incluse dans ce numéro. (NDLR)

Télécharger ce PDF

In Public, selon moi Page 59

Jia Zhangke

Le reste n’est que silence Page 62

Jia Zhangke

Construire une conscience publique : Une conversation avec Jia Zhangke Page 66

Sebastian Veg

Ce texte est la transcription de l’enregistrement d’une discussion publique organisée le 13 avril 2009 par le Hong Kong International Film Festival et le Centre d’études français sur la Chine contemporaine, dans le cadre du symposium « Entre le public et le privé : un espace pour le cinéma indépendant chinois ». Les réponses de Jia Zhangke à deux questions du public ont été insérées dans la discussion aux endroits où elles semblent les plus pertinentes.

Télécharger ce PDF

« Ce qui m’intéresse est de montrer des personnes auxquelles je peux m’identifier » : Entretien avec Ning Ying Page 74

S. Louisa Wei

Admise en 1978 à l’Institut de cinéma de Pékin, en même temps que le « noyau dur » des cinéastes chinois de la cinquième génération, Ning Ying quitte la Chine pour l’Italie en 1980, où elle termine sa formation cinématographique au Centro Sperimentale di Cinematografia, en 1986. Elle rentre en Chine l’année suivante et travaille d’abord comme assistante de Bertolucci sur Le Dernier Empereur(1988). Son premier film en tant que réalisatrice est Quelqu’un est tombé amoureux de moi( You ren pianpian aishang wo, 1990), un succès commercial. Elle réalise ensuite sa « trilogie pékinoise » : Zhao le, Jouer pour le plaisir( Zhao le, 1992), Ronde de flics à Pékin( Minjing gushi, 1995) et Un taxi à Pékin( Xiari nuan yangyang, 2000). Elle a reçu de nombreuses récompenses dans des festivals internationaux pour Jouer pour le plaisiret Ronde de flics, et sa représentation réaliste de la Chine contemporaine est aujourd’hui hautement appréciée. Le Chemin de fer de l’espoir( Xiwang zhi lü), documentaire tourné en 2001, a été couronné d’un Grand prix au Festival du cinéma du réel à Paris, et Perpetual Motion(Wuqiong dong; Mouvement perpétuel), réalisé en 2005, a obtenu le prix du « Film le plus original » au Festival du film asiatique de Rome en 2006. (SLW)

Télécharger ce PDF

« Mon travail représente une forme d’action participative » : Entretien avec Ai Xiaoming Page 79

Peng YurongJudith Pernin

Ai Xiaoming, née à Wuhan en 1953, est professeure retraitée du Département de littérature de l’Université Sun Yat-Sen de Canton. Après une carrière universitaire en littérature comparée, elle se distingue en tant qu’intellectuelle engagée en s’impliquant dans un premier temps dans la défense des droits des femmes et des homosexuels. Elle organise alors de nombreuses actions ayant pour but de sensibiliser à la discrimination et à la violence exercée à l’égard des femmes, dont la plus célèbre est la traduction et la mise en scène, avec ses étudiants, des Monologues du vagin. Utilisé tout d’abord comme un outil visant à enregistrer et diffuser ces activités dans un cadre purement pédagogique, la vidéo devient rapidement, pour Ai Xiaoming le moyen de rendre compte des cas de violation des droits des citoyens par les institutions publiques en Chine. Ces dernières années, elle a constitué un corpus d’une dizaine de documentaires indépendants abordant des sujets tels que l’élection des comités de village, le droit de propriété des terres, le VIH/SIDA, et le scandale qui a suivi le tremblement de terre du Sichuan. (JP)

Télécharger ce PDF

Le nouveau cinéma chinois au HKIFF : Regards sur les deux dernières décennies Page 88

Jacob WongWong Ain-LingLi Cheuk-To

Articles

L’opinion publique et le débat sur la peine de mort en Chine Page 97

Zhang Ning

Quel rôle joue l’opinion publique dans le débat actuel sur la peine de mort en Chine ? Doit-on en rester à l’image d’une opinion unanime en faveur de la peine capitale ? Cet article part d’une étude sur la prise de conscience par des juristes chinois, dans les années 2000, du rôle particulier de l’opinion publique. Devant l’opposition violente soulevée par le projet d’abolir la peine de mort appliquée aux crimes économiques, les juristes font part de leurs préoccupations devant une telle pression populaire pouvant évoquer certaines pratiques maoïstes. À travers l’analyse de quelques cas récents, l’auteur souhaite néanmoins faire apparaître les autres dimensions constitutives de l’opinion publique, afin de s’interroger sur cette notion ambiguë et problématique dans le contexte de la Chine d’aujourd’hui.

Cet article est disponible sur le portail Persée

La remise en cause du modèle d’urbanisme hongkongais par l’émergence d’une approche collaborative de la planification Page 109

Nicolas Douay

La pratique de la planification urbaine à Hong Kong se transforme avec l’essor de la société civile et la structuration de différents mouvements communautaires. Ceux-ci, en remettant en cause les politiques urbaines actuelles, créent les conditions d’une approche collaborative de la planification urbaine porteuse de stratégies urbaines alternatives.

Télécharger ce PDF

Actualités

Les nouvelles de Chine Page 124

Candice Tran DaiThomas Vendryes

Les nouvelles de Chine Page 124

Candice Tran DaiThomas Vendryes

Comptes-rendus de lecture

Archives

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

Retour en haut de la page