Perspectives chinoises 2011/4

Dossier

La modernisation de l’Armée populaire de libération et ses répercussions

Acheter ce numéro
Perspectives chinoises 2011/4

Dossier

Éditorial 2011/4 Page 2

Scott Harold

La modernisation de l’armée chinoise, 1997-2012 Page 7

Richard Bitzinger

RÉSUMÉ : Depuis la fin des années 1990, l’Armée populaire de libération (APL) s’est engagée dans un processus de transformation ambitieux, concerté, et méthodique. Ce faisant, elle a sensiblement amélioré ses forces dans plusieurs secteurs – en particulier les attaques de missiles, les attaques de précision, la projection de puissance par voie de mer et par voie aérienne, et les opérations interarmées. L’APL a surtout fait des progrès significatifs dans l’utilisation de « l’informatisation », le développement d’armes de pointe, l’accélération du rythme de la modernisation militaire, et la création de nouveaux leviers de puissance militaire. La puissance de l’APL reste modeste en comparaison de celle des forces armées américaines, mais elle a considérablement augmenté par rapport à ses éventuels concurrents locaux dans la région Asie-Pacifique, comme Taiwan et le Japon, et elle continuera probablement à croître au cours des dix ou vingt prochaines années. La Chine est donc en train de prendre un net avantage sur les autres puissances militaires régionales d’Asie-Pacifique.
MOTS-CLÉS : Chine, Armée populaire de libération (APL), modernisation militaire, informatisation, dépenses de défense, industries de défense, guerre asymétrique, professionnalisme militaire, course aux armements, opérations conjointes.

Télécharger ce PDF

Les réponses des alliés des États-Unis à la modernisation de l’APL : les réactions du Japon, de l’Australie et de la Corée du Sud Page 17

David SzerlipBonnie Glaser

RÉSUMÉ : Le Japon, l’Australie et la Corée du Sud, les trois plus proches alliés des États-Unis en Asie-Pacifique réagissent tous différemment à la modernisation de l’Armée populaire de libération, selon la situation de sécurité immédiate propre à chacun. Au Japon, plus directement affecté par les opérations de la marine de l’APL et des autres forces militaires chinoises, la réaction est la plus directe : une augmentation des investissements dans les capacités maritimes et de surveillance ainsi qu’une coopération plus étroite avec les États-Unis et les autres partenaires de même sensibilité dans la région. Pour Canberra, la menace chinoise est encore lointaine mais, même en Australie, la portée et les actions de l’APL inquiètent, menant à des projets d’augmentation des forces militaires et à encourager le déploiement permanent de troupes américaines. Enfin, en Corée du Sud, la République populaire démocratique de Corée reste la première menace, bien que le récent soutien sans faille de la Chine à Pyongyang ait mené à des débats sur la nécessité ou non de redéfinir une stratégie de sécurité datant de plusieurs décennies.
MOTS-CLÉS : Chine, Japon, Australie, République de Corée, États-Unis, politique de défense, modernisation militaire, alliance, politique étrangère, mer de Chine orientale, Armée populaire de libération

Télécharger ce PDF

La modernisation de la marine de guerre chinoise : Quels enjeux pour l’Union européenne ? Page 33

Alexandre Sheldon-DuplaixMathieu Duchâtel

RÉSUMÉ : Cet article soutient que l’Union européenne a davantage d’intérêts dans la modernisation de la marine de guerre de l’Armée populaire de libération et dans les questions relatives à la sécurité maritime en Asie de l’Est que cela n’a été traditionnellement reconnu. La modernisation de la marine de guerre chinoise recoupe les intérêts européens en matière de politique étrangère et de sécurité dans cinq domaines principaux : le droit international de la mer, le risque pour les Européens d’être entraînés dans un conflit maritime en Asie et la sécurité du commerce européen avec ses partenaires asiatiques, la compétitivité européenne sur les marchés internationaux des systèmes militaires navals, le potentiel de coopération en matière de sécurité maritime contre les menaces non traditionnelles et, pour finir, la question de l’embargo sur les armes à destination de la Chine et des transferts de technologies navales en direction de cette dernière. À travers une évaluation de l’actuelle modernisation de la marine de guerre chinoise, et de la contribution significative de l’Europe à cet effort, cet article soutient que la politique européenne à l’égard de la Chine ne traite pas convenablement les cinq thèmes énoncés ci-dessus.
MOTS-CLÉS : Marine de l’Armée populaire de libération, Union européenne, sécurité maritime, embargo européen, Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM), lutte contre la piraterie, ventes d’armes, technologies navales.

Télécharger ce PDF

Le paradoxe de la perception de l’APL par Taiwan : plus puissante mais moins menaçante ? Page 47

Paul HuangArthur Ding

RÉSUMÉ : Dans le contexte de l’essor économique de la Chine depuis les années 80, la modernisation rapide de l’Armée populaire de libération est toujours restée l’inquiétude majeure de Taiwan en matière de sécurité nationale. Cet article avance que, en dépit de la menace militaire que présente l’armée chinoise pour Taiwan, l’évolution de la politique chinoise vis-à-vis de Taiwan ainsi que la détermination des États-Unis à rester la puissance dominante dans la région Asie-Pacifique autorisent à penser que la probabilité d’un conflit à travers le détroit est moins élevée qu’il y a quelques années. La situation actuelle reflète un contraste majeur entre la perception d’une menace à long terme et celle d’une stabilité à court terme à travers le détroit de Taiwan.
MOTS-CLÉS : Armée populaire de libération ; perception de l’armée chinoise ; relations Chine–Taiwan ; modernisation de l’armée taïwanaise ; « Hard RoC »

Télécharger ce PDF

Articles

Le roman (bio)politique : quelques réflexions sur les Grenouilles de Mo Yan Page 57

Yinde Zhang

RÉSUMÉ : La dimension politique, sous-jacente à la création de Mo Yan, prend toute son importance dans son dernier roman, Grenouilles (Wa), qui donne à lire, d’une manière inédite, les rapports complexes entre la fiction et le politique. Le roman stigmatise un État coercitif dont la politique démographique provoque des conséquences meurtrières. La dénonciation porte aussi sur l’ultralibéralisme économique qui, dans sa complicité avec l’héritage totalitaire, détruit la dignité humaine par l’aliénation et la marchandisation du corps. Un travail de symbolisation complexe met en lumière la nécessité de réhabiliter la vie, selon le droit fondamental de l’homme et dans son inscription communautaire, prémunie contre les agressions politiques et contre le délitement moral. Mais loin de l’essentialisme communautariste, la bioéthique préconisée et imaginée par l’auteur se révèle comme la possibilité d’une reconstruction sociale du bios.
MOTS-CLÉS : Mo Yan, Grenouilles (Wa 蛙), roman (bio)politique

Télécharger ce PDF

Les nouvelles de Chine

Les Nouvelles de Chine. Chongqing, modèle d’une nouvelle politique économique et sociale ? Page 66

Romain Lafarguette

Les Nouvelles de Chine. Crise en vue, comment sauver les PME ? Page 68

Charlotte Wu

Comptes-rendus de lecture

Jean-Philippe Béja (éd.), The Impact of China’s 1989 Tiananmen Massacre Page 72

Joshua Rosenzweig

Guo Baogang, China’s Quest for Political Legitimacy: The New Equity Page 73

Émilie Tran

Bernard Ganne and Yveline Lecler (éds.), Asian industrial clusters, global competitiveness and new policy initiatives Page 75

Silvia Lombardi

Elena Barabantseva, Overseas Chinese, Ethnic Minorities and Nationalism: De-centering China Page 76

Vanessa Frangville

Vincent Goossaert and David A. Palmer, The Religious Question in Modern China Page 79

André Laliberté

Chen Lai, Tradition and Modernity: A Humanist View Page 80

Selena Dramlic

Archives

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

Retour en haut de la page