Perspectives chinoises 2012/2

Dossier

Mao aujourd’hui :

Une icône politique pour une époque prospère

Acheter ce numéro
Perspectives chinoises 2012/2

Dossier

Éditorial 2012/2 Page 2

Sebastian Veg

Le renouveau maoïste et le virage conservateur dans la politique chinoise Page 5

Willy Lam Wo-lap

RÉSUMÉ : Cet article évalue le renouveau du maoïsme en Chine au moment où des factions de premier plan au sein du Parti communiste chinois opèrent un virage conservateur tant sur le plan idéologique que politique. Alors que la campagne du changhong (« chanter des chants rouges ») menée par Bo Xilai, chef évincé du Parti de la municipalité de Chongqing, a focalisé l’attention aussi bien en Chine qu’à l’étranger, des factions proches du pouvoir allant de la Ligue de la jeunesse communiste sous l’influence du président Hu Jintao au clan des « fils de princes » (taizidang, également appelés « Princes rouges »), mené par le vice-président Xi Jinping ressuscitaient également divers aspects des enseignements et des valeurs associés au Grand Timonier. Ainsi, la mort politique de Bo ne signifie en aucun cas la fin du renouveau du maoïsme. Cet article évalue également l’impact de la restauration des normes maoïstes sur certains aspects de la politique chinoise tels que l’avenir des réformes politiques.
MOTS-CLÉS : maoïsme, conservatisme, dissidence, « fils de princes », réforme politique.

Télécharger ce PDF

Mao Zedong dans l’historiographie et le discours officiel chinois aujourd’hui Page 19

Arif Dirlik

RÉSUMÉ : Plutôt que de répudier l’héritage de Mao, le régime postrévolutionnaire chinois a tenté de le récupérer pour soutenir sa politique de « réforme et d’ouverture ». Dès 1978, sous Deng Xiaoping, l’historiographie officielle (2) a établi une distinction entre le Mao de la Révolution culturelle et celui qui est à l’origine du « marxisme chinois » – une forme de marxisme qui adapte la théorie à la réalité de la société chinoise. L’essence même du marxisme chinois se trouve englobée dans le concept de « pensée Mao-Zedong », perçue comme l’expression non seulement de l’individu Mao mais aussi de la direction collective du Parti. La plupart des représentations récentes établissent que le « marxisme chinois » s’est développé en deux étapes : la Nouvelle démocratie qui porta le Parti communiste au pouvoir en 1949, et le « socialisme aux caractéristiques chinoises », inauguré sous Deng Xiaoping puis peaufiné par ses successeurs, qui représente un développement encore plus avancé de la pensée Mao-Zedong. Sous la direction de Hu Jintao, le régime actuel s’est efforcé de présenter le « marxisme chinois » comme le développement le plus avancé du marxisme, susceptible de servir de modèle à d’autres pays. Ces interprétations ont « récupéré » Mao pour servir la révolution nationale et renforcer la légitimité du Parti. Toutefois, cette récupération a l’inconvénient de raviver le souvenir de certaines politiques maoïstes dont le Parti n’est pas toujours en mesure de contrôler les effets dans la mémoire politique, comme le montre l’exemple récent de l’expérience de Chongqing.
MOTS-CLÉS : Mao Zedong, pensée Mao-Zedong, Deng Xiaoping, « marxisme chinois », Nouvelle démocratie, « socialisme aux caractéristiques chinoises ».

Télécharger ce PDF

La séduction rouge et le bandeau écarlate Page 31

Geremie R. Barmé

RÉSUMÉ : Cet article prend comme point de départ la chute vertigineuse de Bo Xilai en mars 2012 et analyse le contexte de la signification durable des héritages rouges en Chine, en particulier du maoïsme, pour comprendre la République populaire de Chine aujourd’hui. Si certains penseurs travaillent à sauver le marxisme, l’héritage rouge constitue un corpus de pratiques culturelles, intellectuelles et linguistiques qui sont profondément insérées dans le fonctionnement institutionnel de la Chine actuelle. Cette étude explore dans quelle mesure cette version de l’héritage rouge cannibalise d’autres critiques de gauche ou indépendantes et aide l’État-Parti dans sa mise en oeuvre d’un agenda économique néolibéral avec parti unique.
MOTS CLÉS : Bo Xilai, Wang Lijun, Mao Zedong, Zhang Musheng, culture rouge, maoïsme, histoire chinoise, néolibéralisme, nouvelle gauche, enfants de Yan’an.

Télécharger ce PDF

Propagande et pastiche : visions de Mao dans La Fondation d’une république, Début de la grande renaissance et Let the Bullets Fly Page 45

Sebastian Veg

RÉSUMÉ : Les deux films consacrés à Mao sortis en 2009 et 2011 marquent, du simple fait de leur échelle, un nouveau sommet dans la symbiose entre production commerciale et propagande. Bien qu’ils ne soient pas les premiers à recycler la propagande comme divertissement, voire à coopter des éléments parodiques dans le discours officiel, cet article développe la thèse qu’à l’aune des récents discours politiques, ils contribuent à la définition d’une nouvelle « culture socialiste grand public » dont Hu Jintao a fait un objectif de politique culturelle. Ce faisant, ils redéfinissent en même temps la figure de Mao et le rôle historique du PCC afin de créer un consensus populaire sur l’organisation politique actuelle de la Chine.
MOTS-CLÉS : Mao Zedong, culture rouge, propagande, « culture socialiste grand public », politique culturelle, mélodie principale (zhuxuanlü), Hu Jintao.

Télécharger ce PDF

Vénération, réflexion et recherche empirique : les trois phases de mon regard sur Mao Zedong Page 59

Ding Dong

RÉSUMÉ : Ce texte est une réflexion personnelle en même temps qu’historique. Pendant sa jeunesse, l’auteur de ce texte a été un adorateur de Mao Zedong. Entre le dernier acte de l’ère maoïste et les premières années de la Réforme et de l’Ouverture, il a commencé à réfléchir à Mao et à la révolution communiste qu’il a initiée. Au cours des dernières années, il s’est consacré aux recherches historiques empiriques sur Mao, en quête de vérité sur Mao et sur l’histoire moderne de la Chine.

Télécharger ce PDF

Articles

Les non-Han dans le cinéma socialiste et dans les films contemporains en République populaire de Chine Page 65

Vanessa Frangville

RÉSUMÉ : Dans cet article sont mises en perspective les représentations cinématographiques des non-Han dans les années socialistes et à l’ère contemporaine de la République populaire de Chine. Ces deux périodes sont caractérisées par la production et la diffusion abondantes de films sur les non-Han, et par la richesse des thématiques abordées. Il s’agit ainsi d’éclairer l’analyse des productions contemporaines et de comprendre comment elles coexistent avec la promotion des films socialistes dans les années 2000.
MOTS-CLÉS : minzu, non-Han, cinéma socialiste, cinéma contemporain.

Télécharger ce PDF

Une nouvelle génération de Taïwanais aux urnes : les jeunes électeurs et le scrutin présidentiel de janvier 2012 Page 75

Tanguy Le Pesant

RÉSUMÉ : La réélection de Ma Ying-jeou le 14 janvier 2012 ne s’est pas faite sur un score aussi serré qu’annoncé. Cela notamment parce qu’il a réussi à capter une partie des jeunes électeurs qui soutenaient pourtant très majoritairement Tsai Ing-wen en début de campagne. Dans le but de faire ressortir les raisons qui ont poussé les Taïwanais âgés de 20 à 29 ans à faire évoluer leur choix, cet article analyse leur perception des deux candidats, leurs préoccupations majeures et leur positionnement vis-à-vis des thèmes qui ont structuré la campagne : situation économique et sociale, identification à Taiwan, statut international de l’île, et relations avec la Chine.
MOTS-CLÉS : Taiwan, élections, jeunesse, génération, Tsai Ing-wen, Ma Ying-jeou, Chine.

Télécharger ce PDF

Actualités

Synthèse de presse du CEFC. La main visible de Pékin : luttes de pouvoir et interventions politiques dans l’élection du chef de l’exécutif de Hong Kong Page 85

Karita Kan

Les Nouvelles de Chine. Les réactions continentales aux élections taïwanaises Page 91

Jean-Pierre Cabestan

Les Nouvelles de Chine. « Modèle du Guangdong » : vers de véritables ONG ? Page 94

Jérôme Doyon

Comptes-rendus de lecture

Comptes-rendus de lecture du numéro 2012/2 (pdf) Page 95

Perspectives chinoises 2012/2

Sebastian Veg, Fictions du pouvoir chinois: Littérature, modernisme et démocratie au début du XXe siècle – Haun Saussy
Monika Gaenssbauer, Confucianism and Social Issues in China—The Academician Kang Xiaoguang: Investigations Into NGOs in China, the Falun Gong, Chinese Reportage, and the Confucian Tradition – David Ownby
Nanlai Cao, Constructing China’s Jerusalem: Christians, Power and Place in the City of Wenzhou – Marie-Eve Reny
Gordon Mathews, Ghetto at the Center of the World: Chungking Mansions – N. Jayaram
Sandrine Marchand, Sur le fil de la mémoire: littérature taïwanaise des années 1970-1990 – Gwennaël Gaffric
Chan Hing-ho, Joyce Liu Chi-hui, Peng Hsiao-yen, Angel Pino, et Isabelle Rabut (éd.), La littérature taïwanaise. État des recherches et réception à l’étranger – Gwennaël Gaffric

 

Télécharger ce PDF

Sebastian Veg, Fictions du pouvoir chinois. Littérature, modernisme et démocratie au début du XXe siècle Page 96

Haun Saussy

Monika Gaenssbauer, Confucianism and Social Issues in China—The Academician Kang Xiaoguang: Investigations Into NGOs in China, the Falun Gong, Chinese Reportage, and the Confucian Tradition Page 97

David Ownby

Nanlai Cao, Constructing China’s Jerusalem: Christians, Power and Place in the City of Wenzhou Page 98

Marie-Eve Reny

Gordon Mathews, Ghetto at the Center of the World: Chungking Mansions, Hong Kong Page 99

N. Jayaram

Sandrine Marchand, Sur le fil de la mémoire: littérature taïwanaise des années 1970-1990 Page 100

Gwennaël Gaffric

Chan Hing-ho, Joyce Liu Chi-hui, Peng Hsiao-yen, Angel Pino, and Isabelle Rabut (éds.), La littérature taïwanaise. État des recherches et réception à l’étranger Page 102

Gwennaël Gaffric

Archives

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

Retour en haut de la page