Perspectives chinoises 2013/3

Dossier

L’urbanisation de la Chine rurale

Acheter ce numéro
Perspectives chinoises 2013/3

Dossier

Éditorial Page 3

Ben Hillman

Une urbanisation intermédiaire : les traces de ruralité dans un chef-lieu de district en voie d’urbanisation et d’industrialisation rapides Page 5

Andrew B. Kipnis

RÉSUMÉ: Cet article s’intéresse aux expériences vécues par des personnes qui ont emménagé à Zouping, une ville soumise à un phénomène d’urbanisation rapide dans la province du Shandong. Il développe la thèse selon laquelle les différentes expériences décrites symbolisent les multiples processus d’urbanisation qui ont cours dans la Chine contemporaine. Les écrits récents sur l’urbanisation chinoise rendent souvent compte d’une rupture sociale profonde avec le mode de vie rural. Cet article analyse les degrés de continuité que ressentent les différents groupes de nouveaux urbains avec leur passé rural. Il présente Zouping comme un cas intermédiaire de l’urbanisation chinoise, caractérisé par un développement local et un afflux de migrants extérieurs, et souligne la nécessité de prendre en compte les divergences qui existent entre les expériences vécues, nuançant ainsi ou dépassant les idéaux types présentés dans les modèles de l’expérience urbaine.
MOTS-CLÉS: urbanisation, industrialisation, ancrage social, expériences vécues, structures familiales.

Télécharger ce PDF

Un urbanisme à la périphérie : écrire l’histoire à la frontière nord-ouest de la Chine Page 15

Tom Cliff

RÉSUMÉ: Cet article analyse les causes, les processus et les effets de l’urbanisation de Korla, une petite ville du nord-ouest de la Chine ayant connu une expansion rapide, et dans laquelle l’auteur a conduit une enquête de terrain pendant plus de deux années. Il cherche à démontrer que, dans cet environnement urbain, les monuments historiques sont les manifestations physiques d’un programme de changements idéologiques et socio-économiques profond, et parfois même violent, qui affecte la périphérie de la Chine et tous ses résidents – bien que certains de ces résidents portent eux-mêmes ces transformations en cours.
MOTS-CLÉS : modernité chinoise, historiographie, wenming, esthétique politique, coutumes, Xinjiang, relations interethniques.

Télécharger ce PDF

Causes et conséquences d’une urbanisation rapide dans une région ethniquement variée : étude de cas d’un chef-lieu de district au Yunnan Page 27

Ben Hillman

RÉSUMÉ : À la différence des régions littorales de Chine où l’urbanisation des zones rurales est majoritairement le résultat de l’industrialisation, celle des bourgs naguère largement ruraux de l’intérieur du pays est parfois le fruit des orientations politiques locales. Cet article se penche sur le cas de Zhongdian (Shangri-la), où l’urbanisation a été surtout déterminée par le tourisme. Il montre comment, alors que les réquisitions de terrains se sont généralement déroulées de manière plus pacifique dans cette région faiblement peuplée, l’urbanisation a engendré des problèmes spécifiques liés à la diversité ethnique de cette zone du nord du Yunnan. Bien que les autorités locales trouvent certains avantages à favoriser l’urbanisation, rien ne les incite à prendre des mesures en faveur de l’égalité d’accès aux nouvelles opportunités économiques créées par l’urbanisation.
MOTS-CLÉS : Chine rurale, urbanisation, minorités ethniques, Tibet, emploi, éducation, inégalités.

Télécharger ce PDF

Le modèle d’urbanisation du Guangdong : terres collectives et émergence d’une nouvelle classe moyenne dans les villages Page 35

Him ChungJonathan Unger

RÉSUMÉ : Dans certaines parties de Chine, et particulièrement au sud, dans la province du Guangdong, les communautés rurales ont conservé la propriété de la plupart de leurs terres après que leur usage a été converti en quartiers urbains ou zones industrielles. Dans ces zones, les comités villageois n’ont pas complètement disparu mais se sont transformés en sociétés collectives de gestion foncière, se renforçant grâce aux revenus locatifs ainsi générés. Au lieu d’être relogés, les résidents d’origine demeurent généralement dans l’ancienne zone résidentielle du village. Bénéficiant des revenus engendrés par leur société de gestion foncière, ils sont devenus une nouvelle classe de propriétaires vivant de dividendes et de loyers, et se sont hissés au niveau de confort de la classe moyenne. Nous avons analysé le fonctionnement de ce système ainsi que ses principales ramifications économiques et sociales dans le cadre d’une recherche de terrain menée dans quatre communautés : un village industriel dans le delta de la rivière des Perles, un quartier urbain de Shenzhen possédant sa propre station de métro et dont le terrain est toujours détenu et administré collectivement par les anciens villageois, et deux « villages-dans-la-ville » situés dans les nouveaux districts centraux de Canton où des lotissements chics et des tours de bureaux appartenant aux sociétés de gestion foncière poussent aux côtés de temples de villages et de temples lignagers récemment rebâtis.
MOTS-CLÉS : urbanisation, société collective de gestion foncière, conservation de la terre, Guangdong.

Télécharger ce PDF

Le phénomène de l’urbanisation in situ dans les districts ruraux en Chine : le cas de la province du Fujian Page 45

Jinmei ChenLiyue LinMin LinYu Zhu

RÉSUMÉ : En s’appuyant sur l’élaboration et l’utilisation d’indices reflétant le statut « quasi-urbain » de certaines zones rurales, cet article a pour objectif d’estimer de manière quantitative le rôle « invisible » de l’urbanisation in situ dans le processus global d’urbanisation des districts ruraux dans la province du Fujian. Les résultats obtenus montrent que le niveau d’urbanisation dans ces zones apparaîtrait comme nettement plus élevé si leurs caractéristiques urbaines, causées par une urbanisation in situ, étaient pleinement prises en compte dans les statistiques officielles qui tendent à sous-estimer fortement l’ampleur de l’urbanisation dans les districts ruraux. Il apparaît par ailleurs que cette sous-estimation est plus prononcée dans les zones côtières qui connaissent un développement socio-économique plus marqué, ce qui contribue à déformer la réalité de la configuration spatiale résultant de la transformation des zones rurales. Cet article explore les conséquences de ces résultats sur notre compréhension du processus d’urbanisation en Chine et suggère que cette transformation et les politiques d’urbanisme doivent être conceptualisées dans un contexte d’effacement progressif des distinctions entre zones rurales et zones urbaines et d’importance croissante des zones rurales dans le processus d’urbanisation.
MOTS-CLÉS : urbanisation in situ, quasi-urbanisation, niveau d’urbanisation, districts, villes ayant rang de district, province du Fujian. 

Télécharger ce PDF

L’urbanisme à la campagne : le concept du « nouveau village » Page 57

David Bray

RÉSUMÉ: Un des principaux buts du programme de « Construction d’une nouvelle campagne socialiste » est de moderniser et d’urbaniser le cadre bâti en milieu rural. Cet objectif a été renforcé par l’extension aux localités rurales de la politique de planification urbaine de l’État. Ainsi, chaque commune de Chine a maintenant l’obligation de mettre en place une commission et un « plan directeur » d’une durée de 20 ans pour le réaménagement de son territoire. En revenant sur les origines et les raisons de la création de ces mesures clés, nous cherchons à montrer, dans la première partie de cet article, comment l’urbanisme en est venu à être considéré comme un outil approprié pour résoudre une série de « problèmes » ruraux insolubles. Dans la seconde partie, en présentant une étude de cas portant sur le réaménagement d’un village particulier, nous illustrons comment les principes de la planification urbaine ont été mis en application pour la réhabilitation du cadre bâti et la transformation de la vie quotidienne en milieu rural. 
MOTS-CLÉS: urbanisation rurale, urbanisme, cadre bâti, changement social en milieu rural.

Télécharger ce PDF

L’urbanisation des zones rurales : les stratégies locales de création de communautés rurales d’un « nouveau style » en Chine Page 69

Lior Rosenberg

RÉSUMÉ : Le remplacement des habitations rurales traditionnelles par de grands immeubles de style urbain et des villages traditionnels par des communautés résidentielles rurales (shequ) constitue l’une des transformations les plus significatives de la Chine rurale du début du xixème siècle. Le discours officiel insiste sur les avantages potentiels pour les villageois, en décrivant les nouvelles communautés résidentielles comme des passerelles vers la modernité et des étapes importantes vers la réduction des inégalités et des disparités entre zones rurales et urbaines. Cet article, fondé sur l’étude approfondie de deux districts des provinces du Shandong et de l’Anhui, conclut que tandis que l’imposition de modèles d’habitation de style urbain peut être adaptée à la situation de communautés prospères, elle peut facilement devenir une entreprise étatique de prédation et une source de tension et de mécontentement rural dans des communautés moins prospères.
MOTS-CLÉS : urbanisation, Chine rurale, communautés, inégalité, relations État-société.

Télécharger ce PDF

Synthèse de presse du CEFC

Occupy Central et la réforme constitutionnelle à Hong Kong Page 79

Karita Kan

Les nouvelles de Chine

Réduction des inégalités : prendre au sommet pour distribuer tout en bas Page 86

Agatha Kratz

On ne pourra pas sortir de l’« air-pocalypse » urbaine par des mesures administratives Page 88

Giulia C. Romano

Lecture critique

De la famine chinoise aux famines communistes : à propos d’Eating Bitterness et de la traduction française de Mubei Page 91

Lucien Bianco

Comptes-rendus de lecture

David Shambaugh (ed.), Charting China’s Future: Domestic and International Challenges, Londres et New York, Routledge, 2011, 187 p. Page 98

Ding Hui

Peter Nolan, Is China Buying the World?Cambridge, UK, Polity Press, 2012, 147 p. Page 99

Yu Tao

Lu Xueyi, Li Peilin, Chen Guangjin (eds.), 2013 nian Zhongguo shehui xingshi fenxi yu yuce (Analyses and projections for Chinese society in 2013)Beijing, Shehui kexue wenxian chubanshe, 2012, 333 p. Page 101

Aurélien Boucher

Gotelind Müller (ed.), Designing History in East Asian Textbooks: Identity politics and transnational aspirationsLondres et New York, Routledge, 2011, 290 p. Page 102

Yves Russell

Marc Andre Matten (ed.), Places of Memory in Modern China: History, Politics, and IdentityLeiden, Brill, 2012, 285 p. Page 104

Valentina Punzi

Archives

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

Retour en haut de la page