Perspectives chinoises 2014/2

Dossier

Espaces urbains contestés.

Quel droit à la ville ?

Acheter ce numéro
Perspectives chinoises 2014/2

Dossier

Éditorial Page 3

Bettina Gransow

Propriétaires de Pékin, unissez-vous ! La construction d’une mobilisation collective. Page 7

Aurore Merle

RÉSUMÉ : Le mouvement d’accès à la propriété privée du logement constitue une « révolution » dans la Chine urbaine des réformes. Symboles de « modernité », les nouvelles résidences privées sont aussi des lieux de conflits, opposant propriétaires, promoteurs immobiliers, comités de résidents et administrations locales. À travers l’étude d’une démarche visant à constituer une « fédération » des comités de propriétaires de la ville de Pékin, cet article relate et analyse les étapes de la construction d’une mobilisation collective : la formation en 2006 d’un « comité de demande » de création d’une fédération des propriétaires de Pékin, la pétition nationale lancée en 2007 lors du débat sur la loi sur la propriété privée (Wuquan fa), l’organisation de « classes de formation » pour propriétaires en 2009 ainsi que le processus d’élaboration d’une nouvelle réglementation locale à Pékin en 2010.

MOTS-CLÉS : propriété privée du logement, comités de propriétaire, mobilisations collectives, défense des droits (weiquan).

Télécharger ce PDF

Se réapproprier le quartier. Redéveloppement urbain, activisme citoyen et conflits de reconnaissance à Canton. Page 17

Bettina Gransow

RÉSUMÉ : Cette étude porte sur les interventions sociales dans la vie quotidienne des habitants, des familles et des communautés au cours d’un projet de redéveloppement urbain dans le quartier de la vieille ville de Canton. Elle analyse plus particulièrement la façon dont l’activisme des citoyens se déploie en réponse à ces interventions de redéveloppement. Afin de mieux comprendre les conflits portant sur le renouvellement d’un quartier ancien – au delà des négociations de compensations pour les pertes économiques – l’étude est structurée par un modèle théorique des conflits sociaux fondé sur la notion de reconnaissance tel que développé par Axel Honneth et Nancy Fraser.

MOTS-CLÉS : redéveloppement urbain, activisme citoyen, conflits de reconnaissance, culture de Xiguan/Canton, démolition, déplacement (chaiqian anzhi).

Télécharger ce PDF

Gérer la contestation des ouvriers migrants. Appropriation de la terre, agences intermédiaires et régulation de l’espace à Shenzhen. Page 27

Edmund W. Cheng

RÉSUMÉ : Cette étude s’intéresse aux conditions dans lesquelles les migrations internes massives et l’urbanisation effrénée de la Chine ont fait apparaître des enclaves d’ouvriers migrants relativement bien gouvernées et peu contestataires, quoique fragiles. Nous avons choisi la ville de Shenzhen, destination privilégiée de l’exode rural et pionnière des réformes économiques, pour illustrer les dynamiques auxquelles est soumise la contestation de l’espace dans le sud de la Chine. Cet article établit tout d’abord un lien de corrélation entre les mécanismes socialistes d’appropriation de la terre et l’adoption des dortoirs d’usines et des villages urbains comme mode dominant de logement des migrants. Il explique ensuite comment et pour quelles raisons certaines agences intermédiaires dans les villages urbains sont parvenues à éviter les conflits ouverts en fournissant des biens publics aux migrants mais aussi en régulant l’ordre social. Il s’achève avec une évaluation de la fragilité des villages urbains, qui tend à favoriser la rénovation urbaine aux dépens de l’espace vital des migrants. L’interaction entre les institutions socialistes et les forces du marché a donc assuré la bonne régulation des enclaves de migrants et leur intégration dans la ville.

MOTS-CLÉS : Chine, droits fonciers, politique locale, enclaves de migrants, biens publics, contestation urbaine.

L'accès à cet article est réservé aux abonnés à Perspectives chinoises

Register here Ajouter au panier

Mendicité et lutte pour l’espace public à Canton Page 37

Ryanne Flock

RÉSUMÉ : L’espace public urbain est le produit de rivalités entre différents acteurs. Cet article s’intéresse au conflit qui oppose le gouvernement local aux mendiants et tente de répondre aux questions suivantes : comment et pourquoi les acteurs gouvernementaux refusent-ils ou permettent-ils l’accès des mendiants à l’espace public ? Comment et pourquoi les mendiants s’approprient-ils l’espace public pour faire l’aumône et adaptent-ils leurs stratégies ? Comment et pourquoi cette rivalité renforce-t-elle les tendances caractérisant l’espace public urbain dans la Chine contemporaine ? Cette étude du cas de la métropole méridionale de Canton montre que les mendiants luttent contre leur expulsion de l’espace public grâce à une mise en scène de leur mendicité. Plus on érige de barrières empêchant leur accès à l’espace public, plus les mendiants doivent s’investir dans ces spectacles, appauvrissant encore davantage ceux qui se contentent de faire la manche. Cependant, les tendances caractérisant l’ordre public ne vont pas dans une direction unique. Les mendiants naviguent entre plusieurs frontières contextuelles constituées par le renouveau religieux chinois, un discours sur les mendiants méritants, non-méritants et dangereux, et la légitimité morale du gouvernement qui se heurte à l’imagination d’une ville « moderne » et « civilisée » incarnant la réussite. Ce conflit illustre la production quotidienne d’« espaces de représentation » par les acteurs gouvernementaux à l’échelle locale, où les motivations économiques rejoignent les aspirations au prestige politique.

MOTS-CLÉS : Chine, ville, conflit, espace public, ordre public, mendicité, marginalisation, Canton.

Télécharger ce PDF

Résistance rationnelle : mobilisation des propriétaires contre l’incinération des déchets à Canton Page 47

Amy Zhang

RÉSUMÉ : Cet article examine la logique et la structure de l’opposition des propriétaires de logements à la valorisation énergétique des déchets (VED) par incinération à Canton. Nous montrerons en quoi le concept de « résistance rationnelle » mis en avant par les propriétaires militants constitue un moyen d’appréhender les conflits environnementaux urbains en Chine. Les propriétaires urbains utilisent la résistance rationnelle pour se distinguer à la fois des villageois et de l’État. La place centrale accordée à la rationalité sert à critiquer la dépendance du gouvernement envers la technologie pour résoudre le problème social de la gestion des déchets.

MOTS-CLÉS : Chine, environnement urbain, propriétaires, politique des conflits, études des sciences et technologies, gestion des déchets, valorisation énergétique par incinération, infrastructure, écologisme.

Télécharger ce PDF

Urbanisation, gouvernements locaux et activisme communautaire dans le delta de la rivière des Perles. Le cas d’un conflit foncier à Dongguan. Page 57

Iam-chong Ip

RÉSUMÉ: Alors que les recherches sur « l’urbanisation menée par l’État » mettent en lumière le rôle central du pouvoir de l’État dans le processus urbain, la notion de « corporatisme institutionnel/de village au niveau local » se focalise sur les intérêts des gouvernements locaux et des collectivités rurales dans le développement économique et dans la croissance urbaine, notamment dans la région du delta de la rivière des Perles. Toutefois, ces deux approches négligent les formes multiples de collectivités – systèmes fonciers communaux, clans locaux et territoires caractérisés par la prédominance de religions populaires – et leur participation au processus urbain. Cet article utilise une approche plus structurelle en considérant le « processus urbain » comme la réorganisation socio-spatiale du « collectif » dans les relations de production socio-spatiales capitalistes. L’étude ethnographique que j’ai menée dans le village Z à Dongguan montre que la prolétarisation ne fait pas seulement partie intégrante du processus urbain, mais qu’elle constitue aussi le contexte dans lequel se forgent les imaginaires communautaires et certaines formes d’activisme. Les collectivités locales ne partagent pas nécessairement les intérêts ni les valeurs de l’État développementiste mais font obstacle à tous les échelons des gouvernements locaux et perpétuent ainsi les contestations sur les espaces urbains.

MOTS-CLÉS : activisme, collectivités, prolétarisation, urbanisation, espace urbain.

Télécharger ce PDF

Articles

Radiographie de l’essor de la Chine : controverses sur le modèle chinois Page 67

Xiaoshuo Hou

RESUMÉ : Le récent débat autour du « consensus de Pékin » et du modèle chinois constitue un défi à la domination du discours néolibéral en matière de développement. Cet article vise à rendre compte des contradictions du développement de la Chine et tente de savoir si et comment elles peuvent être résolues. Plus précisément, il analyse les enjeux principaux du débat sur le modèle chinois – dans quelle mesure celui-ci est spécifique et s’il peut être reproduit ailleurs – et quelles leçons peuvent être véritablement tirées de l’essor du pays. Il propose également une vision plus nuancée des structures économiques, sociales et politiques chinoises en se concentrant sur le modèle économique mixte, sur le rôle de l’État, y compris au niveau local, ainsi que sur la possibilité d’une démocratie « à la chinoise ». Enfin, il propose des pistes de réflexion pour améliorer le modèle chinois.

MOTS-CLÉS : développement, consensus de Pékin, modèle chinois, essor de la Chine, néolibéralisme.

Télécharger ce PDF

Synthèse de presse du CEFC

Dans l’ombre de la Chine : étude comparée des politiques de Pékin à Hong Kong et Taiwan. Page 75

Samson Yuen

Comptes-rendus de lecture

François Gipouloux, The Asian Mediterranean: Port Cities and Trading Networks in China, Japan and Southeast Asia, 13th-21st Century Page 84

Angela Schottenhammer

Gi-Wook Shin and Daniel Sneider (éds.), History Textbooks and the Wars in Asia Page 85

Yves Russell

Tania Angeloff et Marylène Lieber, Chinoises au XXIe siècle. Ruptures et continuités Page 87

Caroline Grillot

Scott Simon, Sadyaq Balae! L’autochtonie formosane dans tous ses états Page 89

Jérôme Soldani

Harry Den Hartog (éd.), Shanghai New Towns. Searching for Community and Identity in a Sprawling Metropolis Page 91

Martin Minost

Archives

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

Retour en haut de la page